Portrait du Monastère de Douala (Cameroun)

Monastère Notre Dame du Rosaire et de Saint Dominique

CamerounLa fondation de notre Monastère date de 1959, à Libreville au Gabon, par le Monastère de Paray-le-Monial, en France. En 1975, il a été transféré à Douala, au Cameroun.  Le village de DIKAHE qui, à l’époque était une forêt vierge, est devenu aujourd’hui, un des quartiers les plus peuplés de la ville de Douala, capitale économique du pas. Nous aimons dire à nos visiteurs que nous avons voulu fuir la ville, mais hélas très vite elle nous a rattrapées. Cependant, nous pouvons encore jouir du calme. Cela nous permet d’accueillir des groupes pour des récollections, des retraites, ou des personnes en quête du repos ou du calme.

La capacité de notre hôtellerie est de 25 lits. La salle polyvalente, une capacité de plus de 35 personnes. Nous y recevons la fraternité dominicaine Saint Thomas d’Aquin pour sa réunion mensuelle et ses cérémonies d’engagement.

De même la jeunesse dominicaine fait de temps en temps ses journées de récollection dans notre centre. Un frère dominicain les accompagne. Leur dynamisme et leur dévouement sont exemplaires.

Nous sommes huit moniales, dont la moyenne d’âge est dans la cinquantaine.

La collaboration entre nos Monastères fait lentement ses petits pas. Ainsi, après avoir bénéficié pendant trois ans de l’aide si efficace de nos sœurs du Monastère de Bambui – Cameroun, le 05 Mai 2010, l’Esprit nous a orienté vers nos sœurs de Ngozi – BURUNDI ; nous avons élu Sœur Marie Constance prieure à Douala. Dans sa détermination, elle apprend courageusement à vivre sous les grosses chaleurs de la saison. Sa présence renouvelle la communauté, dans la discrétion qui la caractérise

Le noviciat attend des jeunes filles ; elles poursuivent leurs études.La communauté de Douala (Cameroun)

Les célébrations eucharistiques des dimanches et fête sont animées par une chorale de jeunes multilingue, elle a déjà 17 ans d’existence. Le Cameroun seul compte plus de 232 langues locales pour une population d’environ 19.406.100 habitants. A côté de la chorale, nous avons un groupe liturgique qui prépare le samedi la célébration du lendemain. La liturgie est vivante avec une participation d’environ 250 fidèles. De la chorale et du groupe liturgique est déjà sorti un prêtre, trois jeunes sont encore en formation.

Les célébration Eucharistiques sont assurées chaque jour par des frères dominicains et des autres prêtres de la ville.

Nos activités :

L’atelier de couture où travaille une moniale de la communauté avec trois filles, fonctionne assez bien. Nos prêtres comme nos séminaristes sont jusqu’ici très content de leurs soutanes et des vêtements liturgiques confectionnés chez les moniales. Les moniales, aidées de deux dames, confectionnent aussi des hosties.

Après avoir fait avec vous ce petit tour d’horizon, nous orientons vers le Seigneur un vibrant merci pour le chemin parcouru et confions à la providence le chemin qui nous reste à parcourir. Nous poursuivons notre marche vers le Royaume, désireuses de laisser le Seigneur agir dans nos vies.

Sœur Marietta du Christ, op (Monastère de Douala)

L’article a été publié dans Monialibus, n° 26, 2012

Coordonnées :
Monastère de Saint-Dominique,
P.K. 10, BP 5491, Douala-Akwa (Cameroun).
Tél. et fax : 00 (237) 37 01 19 (00237370119)