Moniales Dominicaines de Dax
Contemplata aliis tradere

Laura

Pause au monastère du 24 au 25 février 2024

Témoignage de Laura, 26 ans

Je m’appelle Laura ; j’ai 26 ans ; je suis Colombienne et je réside à Saint-Denis (région parisienne) où je travaille comme assistante sociale pour accompagner les migrants dans leur demande d’asile.

Attirée par l’annonce des moniales dominicaines de Dax, j’étais à la recherche d’une relation plus profonde avec Dieu ; je suis arrivée avec un cœur brisé, ouvert à la rencontre de Dieu, désireuse de me reposer en Lui et dans sa Parole. Les apprentissages durant ce week-end ont été denses et profonds.

D’ordinaire je crains le silence et la solitude et pourtant nous avons besoin de ce silence pour mieux écouter notre cœur. Alors, j’ai compris que le silence ne pèse pas et l’absence de bruit est une invitation à écouter le Seigneur.  

J’ai été émerveillée de comprendre que la Parole de Dieu est inépuisable, infinie.  La prière augmente, renforce notre foi.

J’ai découvert une communauté ouverte au monde et à toute détresse ; une communauté cherchant à vivre l’unanimité de cœur dans leur façon de vivre et ce malgré les différences de chaque sœur ; il est possible de construire une communauté basée sur le respect et l’écoute, le pardon et la réconciliation. J’ai découvert que je pouvais être moi-même avec mes blessures et mes richesses.

Je suis arrivée au monastère dans une période où je me sentais pleine d’obscurité. J’ai compris en réalité, malgré nos erreurs, nous sommes comme des vitraux et que nous sommes faits pour laisser passer la lumière. S’abandonner est un acte de confiance avec Dieu ; le laisser nous remplir de sa présence et avancer sur notre chemin non pas seule mais avec Lui.  S’abandonner pour se laisser faire par Dieu. Il m’invite à marcher en traitant les autres et moi-même avec beaucoup de soin, comme des êtres humains inestimables.